LA MÉDAILLE PLASKETT POUR LA MEILLEURE THÈSE DE DOCTORAT EN ASTRONOMIE/ASTROPHYSIQUE AU CANADA À CHRISTIAN MAROIS

Christian Marois a été choisi récemment le lauréat de la médaille Plaskett 2005 attribuée chaque année au diplômé de doctorat d'une université canadienne dont la thèse en astronomie ou astrophysique a été jugée la plus remarquable au cours des deux dernières années civiles. Le prix, qui consiste en une médaille d'or, est décerné conjointement par la Société Canadienne d'Astronomie (CASCA) et la Société Royale d'Astronomie du Canada (RASC). Il souligne le rôle important joué par John Stanley Plaskett dans l'implantation de la recherche en astrophysique au Canada. Le lauréat est également invité à présenter une conférence à l'une ou l'autre des Sociétés commanditaires (à son choix) lors de leurs réunions annuelles, ainsi qu'à rédiger un article de revue pour le Journal de la Société Royale d'Astronomie du Canada. Cette année, Christian Marois donnera une conférence à l'occasion de la réunion annuelle de la CASCA qui se tiendra à l'Université de Montréal (Montréal, QC) du 14 au 17 mai.

Pendant ses études de baccalauréat à l’Université de Montréal, Christian Marois a participé à des recherches portant sur les amas globulaires sous la supervision du professeur René Racine (Université de Montréal) et de Howard Bond (Space Telescope Science Institute, Baltimore, MD). Après ses études de premier cycle, Christian Marois a complété une maîtrise et un doctorat en physique à l’Université de Montréal, dans le domaine de la recherche de naines brunes et d’exoplanètes, sous la supervision de René Doyon et des professeurs Daniel Nadeau et René Racine. Dans sa thèse de doctorat intitulée "La recherche de naines brunes et d’exoplanètes: développement d’une technique d’imagerie multibande.", Christian Marois a utilisé des données provenant d’une caméra qu’il a lui-même construite. Cet instrument est conçu spécifiquement pour fournir trois images simultanées de la même région dans des bandes infrarouges de longueurs d’onde adjacentes. La comparaison minutieuse des trois images, obtenue par soustraction, permet ainsi de détecter des compagnons peu lumineux au voisinage d’étoiles proches en profitant du contraste entre le spectre de l’étoile et celui de l’objet plus froid et plus petit, causé par l’absorption du méthane dans l’atmosphère de ce dernier. Le résultat principal de sa thèse est une meilleure compréhension des problèmes liés aux aberrations différentielles entre les images. Ce résultat ouvre la voie à l’élaboration d’une nouvelle génération d’instruments plus performants. D’ailleurs, Christian Marois a aussi inclus dans sa thèse le design conceptuel d’un nouvel instrument pour lequel la séparation spectrale de la lumière des étoiles se fait au niveau des pixels dans le plan focal de l’image.

Au cours de ses études académiques, Christian Marois a reçu plusieurs bourses et distinctions de l’Université de Montréal, du Fonds québécois pour la recherche sur la nature et les technologies (FQRNT), et du Conseil de recherche en sciences et en génie du Canada (CRSNG). Il poursuit présentement ses travaux au Lawrence Livermore National Laboratory (Livermore, CA) afin de mettre au point un imageur à haut contraste, ainsi que ses recherches sur les naines brunes et les exoplanètes à l’aide des télescopes Gemini de 8 mètres et Keck de 10 mètres.

Pour plus d'information:

Professeur Daniel Nadeau
Tél: (514) 343-6676
Courriel: nadeau@astro.umontreal.ca

René Doyon
Tél : (514) 343-6111 x3204
Courriel : doyon@astro.umontreal.ca

Christian Marois
Tél: (925) 424-2581
Courriel: cmarois@igpp.ucllnl.org

Vous trouverez le programme complet de CASCA 2005 à l'adresse suivante:
http://mars.astro.umontreal.ca/english/