TOURMENTE MÉTÉOROLOGIQUE SUR LES NAINES BRUNES FROIDES -

Des astronomes de l'UdeM détectent un phénomène de variabilité sur les naines brunes.


Montréal, le 6 juin 2002 - Des astronomes ont, pour la première fois, mis en évidence des phénomènes météorologiques sur les naines brunes les plus froides. Comparables à la planète Jupiter, les naines brunes sont des boules de gaz gigantesques qui n'ont pas suffisamment de masse pour devenir une étoile. Ces observations ont été présentées lors d'une conférence de l'Union Astronomique Internationale tenue à Hawaii en mai 2002.

À partir d'observations obtenues au télescope de 1.6-mètre de l'Observatoire du Mont-Mégantic, des astronomes de l'Université de Montréal ont mesuré la radiation infrarouge émise par des naines brunes froides sur une période de plusieurs mois. Ils ont détecté des variations qui sont probablement causées par des mouvements de nuages à la surface, comme la Grande Tache Rouge de Jupiter, ou à des changements de température similaires aux taches sombres observées sur le soleil.

Selon René Doyon de l'Université de Montréal, "le phénomène de variabilité est une contrainte fondamentale qui permettra de mieux comprendre la physique des atmosphères de naines brunes et ainsi de mieux prédire les propriétés observationnelles des planètes extra-solaires". Les naines brunes sont des objets célestes intermédiaires entre les planètes géantes et les étoiles. Contrairement aux étoiles normales, elles n'ont pas suffisamment de masse pour allumer des réactions nucléaires dans leur noyau. Elles sont peu lumineuses dans le visible et émettent la plus grande fraction de leur luminosité aux longueurs d'ondes infrarouges, au-delà de la sensibilité de l'oeil humain.

Des observations subséquentes ont été obtenues à la fois à l'OMM et d'autres télescopes (Hawaii, Chili, Espagne (Îles Canaries), États-Unis continentaux, France et l'Inde) dans le cadre de la collaboration internationale CLOUDS (Continuous Longitude Observations of Ultra-cool Dwarfs). En avril dernier, les astronomes ont observé la naine brune SDSS J1254-0122 avec le United Kingdom Infrared Telescope (UKIRT) situé sur le sommet du Mauna Kea à Hawaii.

Selon Sandy Leggett de UKIRT "ces nuages sont composés de subtances telles que les silicates, semblables à d'immenses tempêtes de sable se produisant dans l'atmosphere. Les observations de UKIRT montrent que la luminosité de cette naine brune varie à plusieurs longueurs d'ondes ou couleurs, un résultat très excitant, mais qui ne concorde pas tout à fait avec nos théories. Nous devons donc étudier davantage ces objets fascinants".

Eduardo Martín du Institute for Astronomy (University of Hawaii) et membre de la collaboration CLOUDS, a dirigé les observations simultanées de plusieurs naines brunes en utilisant 5 télescopes du Mauna Kea (UKIRT, University of Hawaii 88-inch, IRTF, Gemini et Keck). "Nous confirmons la variabilité détectée par nos collègues canadiens, et nous avons obtenu d'autres données qui permettront de localiser les régions de l'atmosphère d'où proviennent les variations.

Ces objets sont tellement froids et magnétiquement inactifs que l'hypothèse des nuages, ou variations météorologiques, est la plus plausible pour expliquer les données. Les phénomènes météorologiques dans les naines brunes sont probablement plus violents que dans les planètes géantes car les naines brunes ont des atmosphères dynamiquement plus actives" d'affirmer Eduardo Martín.

L'Observatoire du Mont-Mégantic:
L'Observatoire du Mont-Mégantic est situé à environ 250 kilomètres à l'Est de Montréal. Son télescope de 1.6-mètre est localisé sur le mont Mégantic à une altitude de 1111 mètres. Il est administré conjointement par l'Université de Montréal et l'Université Laval et financé par le Conseil de Recherche en Sciences Naturelles et en Génie du Canada et le Fonds Québécois de Recherche sur la Nature et les Technologies.

http://www.astro.umontreal.ca/omm/

United Kingdom Infrared Telescope:
Le plus grand télescope au monde exclusivement dédié à l'astronomie infrarouge. Son télescope de 3.8-mètre est situé près du sommet du Mauna Kea à une altitude de 4194 mètres au-dessus du niveau de la mer. Il est administré par le "Joint Astronomy Centre" à Hilo, Hawaii, et financé par le "UK Particle Physics and Astronomy Research Council".

http://outreach.jach.hawaii.edu/articles/aboutukirt/

CLOUDS:
Le projet CLOUDS (Continuous Longitude Observations of Ultra-cool Dwarfs) est une collaboration internationale dédiée à l'étude de la variabilité des naines brunes sur plusieurs fuseaux horaires, dans la lumière visible et infrarouge. Ses membres incluent des astronomes du Canada, de la France, de l'Espagne, de la Grande-Bretagne, l'Inde et les États-Unis.

* Une image du télescope OMM est disponible sur le site:
http://www.astro.umontreal.ca/~opiomm/images/omm/megantic2.jpg
(Image: Observatoire du Mont-Mégantic)

* Une image du télescope UKIRT est disponible sur le site:
http://outreach.jach.hawaii.edu/pressroom/clouds/ukirt.jpg
(Image: Joint Astronomy Centre)

* Une représentation artistique d'une naine brune est disponible ici :
http://outreach.jach.hawaii.edu/pressroom/clouds/browndwarf.jpg
(Image: Douglas Pierce-Price, Joint Astronomy Centre)

Pour plus d'informations:

René Doyon
Université de Montréal
Courriel: doyon@astro.umontreal.ca
Tél: (514) 343-6111 poste 3204

Daniel Nadeau
Université de Montréal
Courriel: nadeau@astro.umontreal.ca
Tél: (514) 343-6676

Irène Cloutier
Agente d'information
Université de Montréal
Tél: (514) 343-6796

Douglas Pierce Price
Attaché de presse
Joint Astronomy Centre
Courriel: outreach@jach.hawaii.edu
Tél: +1 808-969-6524