Eric Bélanger
Département de physique
Université de Montréal
Bureau : B-416, Pavillon Roger-Gaudry
Tél. : (514) 343-6111 ext. 3798
Courriel : belanger (à) ASTRO.UMontreal.CA


Je suis un étudiant au doctorat du Département de physique de l'Université de Montréal. Je fait partie du Groupe d'astrophysique.

Ma thèse s'intitulera : Modèles d'éruption solaire et assimilation de données.

Résumé :
Il existe une hiérarchie de modèles de prévision d'éruptions solaires allant de modèles très simples basés sur une analogie avec des processus de diffusion et formulés de manière discrète ou continue jusqu'aux modèles magnétohydrodynamiques compressibles. Depuis quelques années, on a pu récolter assez de données pour être en mesure de tester la validité de ces modèles. Le choix d'une technique d'assimilation de données est étroitement lié à la physique du problème. Le but de ce travail est de discuter et peut-être de proposer un modèle adapté à la théorie et aux observations. Comme la Terre et le Soleil sont fortement couplés, beaucoup d'efforts ont été faits afin de mieux comprendre les processus impliqués d'où la mise en orbite de satellites d'observation. Comme nous nous intéressons aux éruptions solaires, nous allons considérer le modèle de reconnexion magnétique introduit par Parker. Nous allons passer en revue les méthodes utilisées dans la modélisation des éruptions : soit la magnétohydrodynamique et l'auto-organisation critique. Ensuite, plusieurs techniques d'assimilation de données seront présentées. L'assimilation de données permettra l'utilisation simultanée des observations et des modèles théoriques afin de discerner les différentes propriétés (linéaires, non-linéaires, diffusives) des éruptions solaires.

Examen prédoctoral :

- Curriculum vitae (disponible sur demande)


I am a Ph.D. student at the Physics Departement at Université de Montréal. I am part of the Astrophysical Group.

My thesis is titled : Solar eruption models and data assimilation.

Abstract :
There exists an hierarchy of models to predict solar eruptions going from very simple models, discrete or continuous, based on the analogy of a diffusion process to the compressible magnetohydrodynamic models. In recent years, the scientific community gathered enough data to be able to test the validity of these models. The choice of a data assimilation technique is closely related to the physics of the problem. The goal of this work is to discuss and maybe to propose a model adapted to the theory and to the observations. Because the Earth and the Sun are strongly coupled, a significant amount of work has been done to get a better understanding of the different process involved, namely by launching observational satellites. As we are interested in the study of solar flares, we will consider the magnetic reconnection model introduced by Parker. We will review the methods used in the modeling of solar flares like magnetohydrodynamic and self-organized criticality. Then several data assimilation technic will be presented. Data assimilation will enable us to use in the same model both the satellites observations and the theoretical models in order to investigate the different properties (linear, non-linear, diffusive) of the solar flares.

Predoctoral Examination (in French) :

- Curriculum vitae (available on request)

Modifié le mardi 19 décembre 2006