POMM : Polarimètre de l'Observatoire du Mont-Mégantic


Responsable : Pierre Bastien, Université de Montréal



POMM est le nouveau polarimètre de l'Observatoire du Mont-Mégantic, depuis 2014. Il permet de faire des mesures de polarisation avec une précision d'une partie dans un million. Il s'agit d'un facteur 100 meilleur que le polarimètre précédent de l'OMM, la Belle et la Bête. Il a deux canaux, un pour l'objet et l'autre pour le ciel. Puisque le ciel est mesuré simultanément avec l'objet, on obtient un gain significatif en temps d'observation par rapport à l'instrument précédent. Le signal polarimétrique est modulé à une fréquence de 20 mille fois par seconde afin d'éliminer l'effet de la scintillation atmosphérique. POMM a quatre détecteurs, des photodiodes à avalanches qui sont refroidies par effet Peltier. Sa très grande précision permet l'observation d'étoiles avec des Jupiters chauds, des transits d'exoplanètes, des étoiles avec disques de débris, différents types d'étoiles : jeunes, massives, naines brunes, etc., des comètes ainsi que l'étude de la polarisation du milieu interstellaire.

L'instrument a été construit par l'Institut National d'Optique (INO) à Ste-Foy, Québec, sous la supervision de Pierre Bastien. Il a été livré à l'Université de Montréal en janvier 2014. Sa première mission d'ingénierie eut lieu en avril 2014 et il a vu sa " première lumière " sur le ciel en novembre 2014.

 


last update: 21 aout 2015